Aides pour créer son entreprise : quelles sont les différentes formes d’aide proposées par l’Etat ?

Jaimepaslasalade.comAdministratifAides pour créer son entreprise : quelles sont les différentes formes d'aide...

Créer une entreprise nécessite un minimum de moyens. Parfois, ces moyens peuvent être assez conséquents. Il arrive très souvent qu’on ait l’idée ainsi qu’un plan pour faire tourner l’entreprise, mais pas les fonds nécessaires. C’est d’ailleurs pour ça que l’État propose plusieurs aides différentes pour financer des projets d’entreprise. En remplissant plusieurs critères, on peut espérer trouver un financement partiel pour lancer son affaire et rembourser ses aides une fois que son projet d’entreprise à porté ses fruits. Il existe plusieurs types d’aides pour financer des entreprises et elles ont chacune certaines spécificités.

Les différentes aides pour créer son entreprise : que propose l’État ?

Il existe en tout deux types d’aides pour la création d’entreprise, à savoir :

  • le dispositif NACRE ;

  • les aides spécifiques aux femmes entrepreneurs.

Le dispositif NACRE

Le nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise ou dispositif NACRE est une aide pour la création d’entreprise. Si elle est aussi prisée par les jeunes entrepreneurs, c’est parce qu’elle peut servir aussi bien pour le montage du projet, pour obtenir un prêt à taux zéro pour financer son projet ainsi qu’accompagner le développement de l’entreprise sur une période de 3 ans après sa création. Ce sont généralement des organismes d’accompagnement conventionnés par l’État qui dispensent ces aides NACRE, par exemple les associations, un expert-comptable, une CCI ou encore un organisme d’aide à la création.

Aides pour les femmes entrepreneurs

En plus de ces NACRES, les femmes ont aussi des aides qui leur sont spécialement dédiées, soit sous forme d’accompagnement ou d’aide financière. Elles peuvent bénéficier de garanties pour améliorer leur financement ou des prêts à la création d’entreprise avec des conditions avantageuses.

Il existe aussi d’autres aides qui sont spécialement réservées pour les femmes dans un but de favoriser la parité dans le monde de l’entrepreneuriat mais surtout pour réduire les inégalités homme-femme.

Quelles sont les aides disponibles pour les chômeurs ?

Jusque-là, nous avons parlé que des aides qui concernent les personnes qui ont déjà un travail et potentiellement un revenu, mais qu’en est-il des chômeurs ? Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas de travail, qu’ils sont délaissés pour autant. Plusieurs aides leur sont spécialement dédiées, comme :

  • L’ARE ;

  • L’ARCE.

L’allocation de retour à l’emploi ou ARE sert principalement à maintenir les allocations de Pôle emploi au cas où la rémunération que l’on perçoit en tant que dirigeant d’entreprise soit encore trop faible pour pouvoir vivre avec. Si l’entrepreneur touche le RSA lors de la création de son entreprise, il pourra continuer à percevoir cette aide tant que son activité n’a pas encore pris de l’élan.

En ce qui concerne L’ARCE ou l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise, c’est une aide qui permet de recevoir le reste des allocations chômage que l’on doit recevoir lors de la création de son entreprise. On peut se constituer un capital avec les 45% des allocations qui nous restent. Pôle emploi se chargera de verser ses allocations en deux fois.

Qu’est-ce que le congé pour la création d’une entreprise ?

Le congé pour la création d’entreprise est une aide qui permet de suspendre le travail pendant un an, le temps de créer son entreprise et si on échoue, on peut toujours reprendre le même poste ou un poste similaire. Il faut avoir au moins 2 ans d’ancienneté pour espérer bénéficier de cette aide, il suffit de faire une demande écrite à son employeur avec accusé de réception.